Chef Guy DIQUELOU

Guy-DIQUELOU

Crédit photo : Bernard Galéron/Germicopa

LE  PRIEURE

1 rue du Chanoine
29000 QUIMPER
Tél. 02 98 75 05 55

www.leprieuré.fr

 

Guy Diquelou a bien failli ne pas être cuisinier mais couturier… il avait même décroché une place chez Dior comme apprenti, mais à l’époque « partir à Paris » était hors de portée de ses parents. Et puis, à 13 ans, lors d’un stage à l’hôtel Kastel Moor de Bénodet, il voit un cuisinier ajouter du corail cru à une sauce au
homard et la faire virer du vert au rouge : « c’était magique, j’avais en face de moi un alchimiste. C’est à ce moment là, que j’ai décidé de devenir cuisinier ». Après des études au lycée Chaptal de Quimper, il prend la direction de la capitale où il rejoint les cuisines de bonnes maisons comme celles de Prunier ou de Chez Charlot, le grand restaurant de fruits de mer de la place Clichy.

Il revient à Sainte-Marine en 1985. Il crée un hôtel restaurant de charme au décor particulièrement soigné. La cuisine, bien ancrée dans son terroir, est dans le même esprit, bistrot chic.

En 2007, il ouvre l’hôtel-restaurant Les Sables Blancs à Concarneau. Mais cette fois-ci, il cède sa place en cuisine. Depuis, il a créé le restaurant Le Prieuré à Quimper, un établissement à Rennes, un autre à Brest.

Membre de la Confrérie des Toqués de la Pomme de terre depuis 2003, Guy garde un souvenir impérissable des heures passées
à préparer des pommes de terre diamant, soufflée, en cage…

Aujourd’hui, c’est avec du recul qu’il parle de ce légume « avec la valorisation des pommes de terres par Germicopa, on arrive à
déguster la pomme de terre, comme on dégusterait une huître par exemple, on leur trouve des goûts de noisette ou de châtaigne. Avant, sans cette sensibilisation, une pomme de terre avait juste le goût de pomme de terre». Il trouve notamment que Dolwen®, dont le goût est plus rustique, rappelle l’enfance. « Elle a le goût de la mémoire » dit-il.

 

Cliquez sur la photo du Chef pour accéder à ses recettes